Le handicap en France

Qu’est ce que le handicap ?

La loi n°2005-102 pour l’Égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées a, dans son article 114, défini la notion de handicap :
« Constitue un handicap, au sens de la présente loi, toute limitation d’activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d’une altération substantielle, durable ou définitive d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d’un polyhandicap ou d’un trouble de santé invalidant. »
Par conséquent, si au sens de la loi, l’environnement est accessible aux personnes atteintes de l’altération d’une fonction physique, sensorielle, mentale, cognitive ou psychique, on ne parle pas de situation de handicap.

Nous ne sommes pas handicapés, c’est la société qui nous handicape.

@Dame_Fanny ParisWeb 2017 – conférence ‘Surdité et accessibilité du web’

Quels sont les types de handicap ?

Handicaps visuels

Quand on parle d’accessibilité numérique, c’est évidemment aux personnes atteintes de ce trouble auxquelles on pense en premier. Dans le cas de l’accessibilité numérique, deux sous-catégories sont à distinguer :

Personnes aveugles (ou non-voyants)

Les personnes aveugles accèdent aux contenus et aux fonctionnalités d’un site ou d’une application web par l’intermédiaire d’un lecteur d’écran qui :

  • vocalise les contenus et certaines de leurs propriétés,
  • propose des fonctionnalités de navigation sophistiquées (raccourcis clavier spécifiques notamment),
  • prend en charge l’ensemble des interactions avec les éléments interactifs.

Personnes malvoyantes

Pour pallier leurs difficultés, elles peuvent utiliser des dispositifs permettant :

  • d’augmenter les contrastes,
  • de choisir des combinaisons de couleurs qui leur sont perceptibles,
  • d’adapter la taille des caractères (réduire ou agrandir) à leur besoin, d’agrandir l’écran grâce aux loupes d’écran, éventuellement couplées à des systèmes de vocalisation ou aux fonctionnalités d’agrandissement des caractères de leur navigateur.

Handicaps auditifs

Le handicap auditif désigne une perte partielle (malentendant) ou totale de l’audition, pouvant entraîner des troubles de la parole. Pour pallier leurs difficultés, ces utilisateurs n’utilisent généralement pas de technologies d’assistance, mais nécessitent une attention particulière pour les contenus multimédias (sous-titrage, transcription, langue des signes etc.).

Handicap moteur

Il se caractérise, pour un individu, par une capacité limitée à se déplacer, à réaliser des gestes ou à bouger certains membres. L’atteinte à la motricité peut être partielle ou totale, temporaire ou incurable, selon son origine (paralysie, amputation, infirmité motrice cérébrale, myopathie, etc.). Dans le cadre restreint du numérique, on constate que certains utilisateurs peuvent être dans l’impossibilité d’utiliser un clavier et/ou une souris, ils peuvent aussi éprouver des difficultés à enchaîner plusieurs actions séquentielles ou utiliser des combinaisons de touches. Ces utilisateurs vont disposer de typologies d’assistance très variées et presque adaptées au cas par cas pour chacun de ces handicaps (claviers adaptés, souris adaptées, contrôle vocal, head-stick, etc.)

Handicaps mentaux/cognitif

Cette catégorie regroupe les personnes atteintes d’une déficience des fonctions mentales et intellectuelles, entraînant des difficultés de réflexion, de compréhension et de conceptualisation, et conduisant automatiquement à des problèmes d’expression et de communication (autisme, trisomie 21, Alzheimer, troubles DYS, etc.). Ces personnes peuvent être dérangées pour se repérer dans un processus complexe, interpréter correctement les messages d’erreur d’un formulaire ou bien avoir des difficultés de concentration, de mémoire ou d’attention.

Troubles de la santé invalidants

Ce sont des maladies qui, de par leurs effets sur l’organisme, peuvent générer un handicap, et évoluer dans le temps. On peut notamment citer les maladies respiratoires, digestives ou infectieuses (épilepsie, sclérose en plaque, etc.).

Le cas particulier des seniors

Les personnes de plus de 60 ans sont 12,1 millions aujourd’hui ; en 2020, elles seront 17 millions. Les plus de 80 ans sont 2,4 millions aujourd’hui, et seront 4 millions en 2020. On note dans l’enquête de l’INSEE une forte corrélation entre âge et mobilité réduite, les personnes âgées impactées par une situation de handicap seront naturellement plus nombreuses dans les années à venir.

Et en France, cela concerne combien de personnes ?

L’enquête “Handicap, incapacités, dépendance de l’INSEE” (HID 1999) estime à environ 13 millions le nombre de personnes concernées par le handicap en France, ce chiffre atteint 20 millions de personnes si l’on prend en compte les seniors. Par ailleurs, d’autres sources (Plans de santé publique Surdité, Malvoyance) indiquent :

  • 7 millions présentant un déficit auditif (11 %) ; (source : Centre de recherche sur l’aspect psychosocial du handicap – CTNERHI, août 2010) ;
  • 1,7 million présentant un déficit visuel (3 %) ; (source : Drees. Études et résultats n°416, 2005) ;
  • 7,7 millions présentant un handicap moteur (13,5 %) ;
  • 2,8 millions présentant un handicap psychique (4,9 %) ;
  • 1,5 million présentant un handicap intellectuel (2,6 %).